Festival des Rythmes du Monde

Entrevue avec Quentin Crouslé de Cupko // Derrière la première entreprise québécoise de produits réutilisables dans les festivals

Festival des Rythmes du Monde
quentin crousle cupko
Rock La Cauze

Une nouvelle compagnie de produits réutilisables fait son entrée dans les festivals du Québec cet été. L’entreprise Cupko sera dans différents événements et festivals partout dans la province. Alors que l’enjeu environnemental est des plus actuels, voici notre entrevue avec Quentin Crouslé, le fondateur de Cupko, pour en apprendre davantage.

On parle des débuts de l’entreprise, de l’idée de la création, des enjeux actuels pour les festivals et du futur des événements. Merci à Quentin pour l’ouverture et les réponses super intéressantes sur une industrie en pleine expansion.

99senes : Cupko est une nouvelle entreprise de produits réutilisables dans les festivals et les événements. Que faites-vous exactement?

Quentin Crouslé : Créée fin 2019 (juste avant la pandémie), nous sommes la première entreprise québécoise de verres et contenants réutilisables pour les événements, les festivals et les restaurants. Notre modèle d’affaires est basé sur l’économie circulaire, et notre mission est de remplacer les contenants à usage unique que nous avons dans nos mains au quotidien par des contenants plus rigides et de meilleure qualité. Ils pourront être ainsi lavés et réutilisés à souhait!

Tout cela dans le but de changer le monde et de réduire l’usage des plastiques à usage unique.

Quels sont les avantages pour les festivals et les avantages pour les festivaliers d’utiliser de tels produits réutilisables?

Pour le festivalier (consommateur final) cela améliore son expérience durant l’événement. Nos verres ou nos barquettes sont plus rigides et plus agréables à manipuler que du plastique jetable. Aussi, le branding du produit renforce le sentiment d’appartenance à l’événement et lui offre la possibilité de ramener un souvenir de son expérience. Certains collectionnent même des verres depuis des années!!

Pour l’organisateur d’événements, les avantages sont multiples, on a d’ailleurs une page sur notre site (cupko.ca) à ce sujet. Je te dirais que la réduction des déchets ainsi que la diminution des coûts de ramassage des poubelles sont les 2 plus importants facteurs pour les promoteurs.

Combien de verres de plastique à utilisation unique sont jetés habituellement dans un festival? 

De moins en moins! On a quand même fait un grand pas depuis mes débuts en 2011!! Aujourd’hui, l’idée de réutilisation a fait un bout de chemin même si la pandémie nous a fait reculer sur le terrain de quelques années en arrière…

Je crois que le prochain combat sera contre les canettes qui, même si elles sont recyclables, salissent les sites et congestionnent notre système de recyclage. En fin de cycle elles finissent souvent à l’enfouissement.

Notre système de recyclage au Québec ne fonctionne plus depuis des années et la seule façon de le sauver est de réutiliser avant de recycler!

Comment se passe ce retour “à la normale” du côté de Cupko présentement?

Bien, en terme de demandes et de contrats, mais comme tous nos amis de l’industrie événementielle nous vivons nos défis post-pandémie. Nous manquons de staff, de matières premières! Le plastique est très touché par la conjoncture actuelle.

Honnêtement, on s’y attendait, mais les décisions tardives de notre gouvernement nous ont empêchés d’avoir une visibilité claire pour cet été. Tout le monde est en mode réaction!

Nous avons réussi à trouver des solutions qui nous permettent aujourd’hui d’être certains de livrer dans des délais raisonnables. Nous pouvons même prendre de plus grosses commandes!

Finalement, la bonne nouvelle c’est que les gens sont au rendez-vous et ils sont soif de faire la fête! Ça fait du bien de reconnecter avec le Québec!

Sur une note plus personnelle, parle-nous de ton parcours et comment as-tu décidé de lancer une entreprise de produits réutilisables?

Par un concours de circonstances assez incroyable! Il y a déjà 11 ans! J’ai d’ailleurs écrit un billet sur notre blogue pour raconter brièvement mon histoire entrepreneuriale.

C’était en 2011. Dans ce temps-là, on vidait les canettes de bière dans des verres jetables sur les grands festivals. Quand j’ai vu ça, j’ai réalisé que cela produisait 2 déchets inutilement!

Je me suis souvenu qu’en Europe on avait des verres réutilisables, mais je n’avais aucune idée de comment faire, je n’avais pas d’argent! Beaucoup m’ont fermé la porte dès le début, car ils ne comprenaient pas pourquoi on laverait des produits en plastique. 

J’ai alors sollicité plusieurs entreprises en Europe pour leur proposer de créer une succursale ici. Finalement, cela a fonctionné et nous avons créé la filiale en 2013. Malheureusement pour nous, au même moment les canettes ont commencé à être servies directement aux festivaliers, donc le besoin semblait diminuer, mais je voulais continuer…

Bref, cela a bien fonctionné jusqu’en 2017. Mes associés ont alors décidé de vendre l’entreprise française et je me suis retrouvé par défaut lié avec de nouveaux associés. On n’a malheureusement pas réussi à s’entendre.

Fin 2019, j’ai donc décidé de partir de mon côté pour créer ma propre entreprise. Après plusieurs idées, on est parti sur Cupko, qui est en fait le mélange de Cup & Contenants, car nous avions déjà dans l’idée d’élargir notre catalogue vers les plats à emporter.

L’écoresponsabilité est au centre de la mission de plusieurs festivals en 2022. Comment vois-tu cela évoluer dans les prochaines années?

La majorité des événements sont revenus aux verres réutilisables, et à leurs bonnes pratiques écoresponsables. Je crois que la pandémie a éveillé les consciences sur l’importance de la réduction des déchets générés et aussi sur l’approvisionnement local. 

En fait, la pandémie a joué un double rôle: à la fois celle-ci a brisé quelque peu le “momentum” du concept de réutilisation, mais en même temps elle a généré tellement de déchets que les gens ont compris que nous devrons revoir nos façons de consommer.

Ça va prendre du temps pour faire changer les choses, mais avec un système de recyclage qui ne fonctionne plus, nous n’aurons pas le choix de réutiliser davantage. Nous l’avons vu avec les sacs plastiques dans les épiceries ou même les masques durant la pandémie. Certains règlements arrivent et vont nous aider à nous réorganiser.

Dans quels événements pouvons-nous retrouver vos produits en 2022?

Beaucoup!! 

Cette semaine, nous étions à la Fête nationale sur la Place des Arts et, pour l’occasion, nous avons désigné nos Festicup avec un artiste montréalais qui s’appelle Ryan Labrosse. J’adore son travail depuis longtemps. On avait déjà fait une collaboration dans le temps avec une map de la ville. Il avait aussi travaillé avec Pur Vodka.

Sinon, les plus gros à Montréal seront Piknic Electronik, le nouveau club de basket de l’Alliance de Montréal, les Jardins Gamelin au centre-ville… Oh, et on était aussi sur le Festival sur le Canal et les Guiguettes.

À Québec, nous sommes tout l’été à la Cour Arrière dans le Vieux Port et à Lévis. À Ottawa, nous serons au Bluesfest en juillet. À Toronto, nous serons aussi au Budweiser Stage, et à Vancouver prochainement.

Qu’est-ce qui s’en vient pour Cupko dans les prochains mois et les prochaines années?

Sur un très court terme, je dirais de consolider les bases. Avec avec cette pandémie, nous avons besoin de solidifier notre chaine d’approvisionnement locale et de nous assurer que tout soit parfaitement fluide. Par la suite, nous regarderons pour continuer l’expansion dans le reste du Canada, et aussi aux États-Unis. 

En terme de produits, nous avons déjà 2 marques de verres (Festicup et Brewcup). Nous avons aussi fabriqué un contenant (Takko) pour la bouffe à emporter qui est bien entendu réutilisable et personnalisable, mais qui est aussi facile à intégrer dans les opérations d’un restaurant. 

Nous allons le faire découvrir dans certains événements au mois d’août. J’ai vraiment hâte d’avoir des retours, car nous avons travaillé 1 an sur ce produit!

*

Merci vraiment à Quentin Crouslé pour son temps. C’est toujours intéressant d’en savoir un peu plus sur les industries qui touchent directement les festivals de musique.

Pour ceux qui veulent en savoir davantage, il y a plus de détails sur Cupko ici.

Grandes Fetes Telus