Drake se fait poursuivre pour ses prix de billets à Montréal pendant qu’il manque sa performance dans un festival car il était au strip-club (VIDÉO)

drake camp flog gnaw

Un cabinet d’avocats de Montréal allègue que Ticketmaster “a induit intentionnellement les consommateurs en erreur pour son propre gain financier”.

Ticketmaster fait face à un recours collectif concernant la vente des billets pour la tournée It’s All a Blur de Drake.

Le cabinet d’avocats montréalais LPC Avocat Inc., qui se spécialise en protection des droits des consommateurs, a fait valoir dans une poursuite déposée à Montréal que le géant américain de la vente de billets “trompe intentionnellement les consommateurs pour son propre intérêt financier”.

Selon les documents obtenus par le Toronto Star, un homme de Montréal aurait acheté deux sièges “platine officiel” pour le spectacle de Drake au Centre Bell, qui doit avoir lieu le 14 juillet, pour environ 790$ chacun. Le lendemain, un deuxième spectacle aurait été ajouté, pour le 15 juillet, avec les mêmes sièges coûtant 350$ de moins.

Le cabinet d’avocats allègue que Ticketmaster savait à l’avance que le deuxième spectacle de Drake serait ajouté, mais a caché l’information afin de soutirer le plus d’argent possible aux fans. Il allègue également que les sièges “platine officiel” étaient des sièges ordinaires vendus “à un prix artificiellement gonflé de mauvaise foi”.

LPC Avocat demande des “dommages-intérêts compensatoires” concernant la différence entre le prix facturé pour les billets “platine officiel” et ce que leur prix normal aurait dû être, ainsi que 300$ par client en “dommages-intérêts punitifs”.

La société américaine basée à Beverly Hills n’a toujours pas réagi publiquement au dépôt du nouveau recours collectif.

Ticketmaster fait face à plusieurs poursuites

La division “vente de billets” de Live Nation Entertainment fait actuellement face à de multiples poursuites judiciaires pour fraude, fixation des prix et comportement anticoncurrentiel, en particulier en lien avec le fiasco entourant la vente de billets de la tournée Eras de Taylor Swift.

Plus récemment, la société a été critiquée pour sa gestion de la vente des billets de la tournée nord-américaine de The Cure. Le groupe avait choisi de ne pas appliquer le “dynamic pricing” afin de réduire les coûts pour ses fans, mais les acheteurs de billets ont été choqués de constater que les frais facturés par Ticketmaster étaient supérieurs au prix des billets eux-mêmes.

Une annulation de dernière minute controversée pour Drake au Brésil

Dimanche matin, Lollapalooza Brasil a annoncé que Drake annulait son spectacle prévu le soir même au festival. “En raison de circonstances imprévues, Drake se retrouve sans quelques membres de son équipe de production, indispensables à la réalisation du spectacle pour Lollapalooza à São Paulo. Drake était ravi de se produire pour ses fans au Brésil. Malheureusement, cela est hors de son contrôle. Désolé”, pouvait-on lire dans la déclaration du festival publiée sur les réseaux sociaux.

Cependant, plusieurs médias rapportent que Drake était présent, samedi soir, à un party d’anniversaire pour 50 Cent au strip-club Booby Trap On The River à Miami.

Sur des vidéos partagés sur Instagram et Twitter, on peut apercevoir Drake et 50 Cent s’amuser ensemble pendant le party.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par Firsty4HipHop (@firsty4hiphop)

Le party pour 50 Cent a eu lieu samedi soir et le festival Lollapalooza a annoncé que Drake annulait sa performance le dimanche matin. C’est le timing de l’annonce qui fait beaucoup réagir en ce moment.

Actuellement, on ne sait pas si la présence de Drake au party de 50 Cent est la cause de l’annulation de sa performance au Brésil, ou s’il a décidé d’assister à l’événement après qu’il ait été déterminé qu’il ne pourrait pas se produire au festival.

Du côté de São Paulo, c’est Skrillex qui a remplacé Drake à la dernière minute dimanche soir, et les organisateurs ont offert des remboursements aux festivaliers qui choisissaient de ne pas se présenter pour la dernière journée du festival.

*

Pendant ce temps, le Festival d’été de Québec fait une mise au point concernant les revendeurs.

[Via Toronto Star]