Pour une rare fois, Eminem sort sur Twitter pour s’excuser publiquement de l’un de ses verses

Jazz virtuel
Jazz virtuel
louis-jean-cormier-vincent-vallieres-patrice-michaud-virtuel

Eminem n’a pas l’habitude d’avoir la langue dans sa poche. Sa liste de victimes est longue, tellement qu’on devait faire une liste des gens qu’il avait diss sur son dernier album “Music to Be Murdered By” paru au début de l’année 2020.

Mais cette fois, Eminem est sorti publiquement pour s’excuser de l’un de ses verses. Toute la situation a découlé d’un piratage d’un lien WeTransfer qui remonte à plusieurs mois.

Sur une version inédite de la chanson Bang, Eminem critique ouvertement P. Diddy ainsi que sa plateforme Revolt TV. Em mentionne :

“Yeah, shout to Puffy Combs, but fuck Revolt,

Y’all are like a fucked up remote/Now I get it why our button’s broke.”

On peut entendre le verse d’Eminem à partir de 2min10.


*

Après le leak de cette version de la chanson, Revolt a uniquement répondu un gros f*ck you à Eminem sur Instagram.

View this post on Instagram

Now back to our movement. ✊🏿

A post shared by REVOLT TV (@revolttv) on

*

Eminem, pour une rare fois, est ensuite sorti publiquement pour s’excuser auprès de Revolt. Il a précisé que cette version n’aurait jamais dû être entendue et qu’il était furieux au moment de composer ce verse. Em mentionne aussi qu’il s’agit d’une distraction actuelle au mouvement de Black Lives Matter.

Ses excuses étaient honnêtes et efficaces :

“I agree with Revolt… This is an unnecessary distraction. I never meant for that verse to be heard, I was heated in the moment and thought better of it and decided to pull it back. Stuff that I never intended to release continues to leak from the huge WeTransfer hack. I don’t have any issues with Revolt… I’d actually welcome the opportunity to work with them on some positive things and turn this in a different direction.”

*

Pendant ce temps, Eminem dresse sa propre liste des meilleurs rappeurs à vie selon lui et les réactions sont nombreuses.

[Via Revolt]

louis-jean-cormier-vincent-vallieres-patrice-michaud-virtuel