Les Rolling Stones veulent poursuivre Donald Trump s’il continue d’utiliser leur chanson pendant sa campagne

Jazz virtuel
Jazz virtuel
louis-jean-cormier-vincent-vallieres-patrice-michaud-virtuel

La fin de semaine dernière, Donald Trump a tenu un rallye dans le cadre de sa campagne électorale de 2020 à Tulsa. Lors de cet événement, il a fait jouer la chanson You Can’t Always Get What You Want des Rolling Stones.

Maintenant, le groupe de musique rock britannique menace le Président des États-Unis de le poursuivre en justice s’il réutilise de leurs chansons lors d’événements pour sa campagne présidentielle.

Le groupe est en lien avec l’organisme BMI, qui protège des droits musicaux. L’organisme a prévenu que toute utilisation de leurs chansons par l’équipe de Donald Trump violerait son accord de licence avec BMI.

Un communiqué de presse publié par le site d’information Deadline, qui se trouve à Hollywood, mentionne que : « La BMI a informé l’équipe de campagne de Trump au nom des Stones que l’utilisation non autorisée de leurs chansons constituerait une violation de son accord de licence. » Ce communiqué a été publié dans un tweet par le site d’information et le compte Twitter officiel du groupe de rock l’a retweeté.

Un peu plus loin, le communiqué souligne que si Donald Trump persiste et ne se soucie pas de cette menace, il serait poursuivi en justice par le groupe pour avoir « brisé l’embargo et avoir joué de la musique non autorisée. »

Les Rolling Stones ne sont pas les premiers à prendre de telles mesures pour que le Président américain n’utilise plus leurs chansons dans sa campagne électorale. Le groupe Queen a fait les mêmes démarches suite à l’utilisation de leur chanson We Are The Champions lors d’une apparition sur scène de Donald Trump à la convention républicaine en 2016.

Adele, R.E.M, Neil Young, Tom Petty et d’autres ont menacé de la même manière Trump.

*

Pendant ce temps, en avril 2020, Mick Jagger a répondu à Paul McCartney qui affirme que les Beatles sont « meilleurs » que les Rolling Stones.

[Via BMI]

louis-jean-cormier-vincent-vallieres-patrice-michaud-virtuel