Les festivals du Québec ne sont pas contents contre le gouvernement et la santé publique

FEQXP
FEQXP
scene loto quebec festival d'ete de quebec

Les festivals ont été dans les premiers événements à être complètement annulés lors de l’éclosion de la COVID-19 au Québec. Pourtant, le domaine n’a toujours reçu aucune nouvelle de la part de la santé publique québécoise.

Depuis le début du confinement, la santé publique partage leurs intentions avec un plan de réouverture. Ce n’est malheureusement pas le cas pour les festivals.

Lors de l’annonce du confinement de la population, au mois de mars dernier, le gouvernement et la santé publique ont spécifié que les grands rassemblements extérieurs devaient être annulés jusqu’au 31 août 2020.

Or, malgré que nous sommes maintenant à six semaines de cette date, les organisations de festivals veulent avoir des idées plus claires de ce à quoi ils doivent s’attendre.

En effet, il faut plusieurs semaines/jours pour organiser de tels rassemblements. Certains organisateurs croient toujours en la possibilité du retour des festivals et de concerts aux mois de septembre et octobre. Par contre, n’ayant toujours pas d’informations ou de consignes claires, ce retour des festivals pourrait peut-être ne jamais se produire.

En entrevue à Radio-Canada, François-G Chevrier, le directeur général d’Événements Attractions Québec, explique :

« Il faut rappeler que l’organisation d’un festival, indépendamment de son ampleur, c’est un travail de longue haleine. Il faut bâtir une programmation, monter des scénarios de logistique, identifier des fournisseurs, signer des contrats, etc. »

*

Le Festif de Baie-Sainte-Paul avait aussi un projet appelé «La Petite Affaire» les 24 et 25 juillet. Le concept, qui avait préalablement été autorisé par la santé publique, aurait présenté des concerts intimes extérieurs dans des lieux secrets avec des artistes comme Les Cowboys Fringants, Les Trois Accords et Patrick Watson. Un maximum de 50 personnes pouvaient assister à chaque concert et les mesures sanitaires et de distanciation devaient être respectées.

Le Festif a finalement dû annuler La Petite Affaire puisque la santé publique a changé d’avis concernant cet événement.

Évidemment, cela crée une grande inquiétude chez les organisations qui pourraient possiblement organiser un festival aux mois de septembre ou octobre. La situation reste donc à surveiller de près.

*

Pendant ce temps, le FME confirme qu’il se tiendra quand même au Québec en 2020.

[Via Radio-Canada]