Un nouvelle étude vient de prouver que la musique métal ne rendrait pas les gens agressifs après tout

FB19-99-Scenes-1
FB19-99-Scenes-1
slipknot knotfest 2019
EWInvazion-Visuel99-Scenes1

Tout le monde a déjà entendu des gens affirmer que la musique les rendait agressifs, et bien il semblerait que finalement ce soit tout le contraire. Une toute nouvelle étude vient de paraître et démystifierait ce mythe plutôt bien ancré dans notre société.

 

 

La fameuse étude, menée par le professeur Bill Thompson, semblerait prouver que les amateurs de musique métal seraient en fait des gens très heureux et non pas des gens tristes ou violents, comme certains semblent le croire.

« Death metal fans are nice people. They’re not going to go out and hurt people », a affirmé le professeur. La conclusion de l’étude s’est fait presque 10 ans après le début de celle-ci, qui avait été l’initiative du laboratoire de musique de la Australia’s Macquarie University.

Thompson et son équipe ont donc passés près d’une décennie à analyser les effets de la musique sur les émotions et ils ont donc pu arriver à la conclusion que les fans de musique métal n’étaient pas « désensibilisés aux illustrations de violence », comme il pouvait être présumé.

En fait, le professeur aurait même découvert que le niveau de plaisir des gens écoutant de la musique métal se situerait au même endroit que celui des gens écoutant des chansons comportant des paroles tristes.

« Many people enjoy sad music, and that’s a bit of a paradox. Why would we want to make ourselves sad ? The same can be said of music with aggresive or violent themes. For us, it’s a psychological paradox – so as scientists we’re curious, and at the same time we recognize that violence in the media is a socially significant issue », a rapporté Thompson.

Comment Thompson et son équipe ont-ils pu tirer leurs conclusions ? En fait ils ont fait appelle à 32 fans de musique métal et 48 personnes n’écoutant pas ce style de musique et ils les ont soumis à des chansons métal et à des chansons pop, tout en leur montrant différentes images.

Il semblerait que peut importe la chanson écoutée, les images à caractère violentes n’étaient pas plus appréciées par les amateurs de musique métal, comparer à ceux qui n’apprécient pas normalement ce genre de musique.

Ces résultats risquent donc de faire taire les mauvaises langues et aussi de rassurer les parents des jeunes écoutant ce type de musique. La musique ne ferait donc pas la promotion de la violence ou des mauvais comportements, comme certains auraient pu le croire.

Pendant ce temps, une étude a prouvé que la musique de Noël pouvait rendre les gens fous. 

[Via Loudwire]

rlc-600x300
rlc-600x300