Elton John a crashé un concert des Rolling Stones parce qu’il avait pris trop de cocaïne

C’est dans son autobiographie en voie d’être publiée que l’icône du rock révèle l’incident.

Effectivement, Elton John y révèle qu’il a crashé un concert des Rolling Stones dans les années 1980, alors qu’il était trop high sur la cocaïne. L’icône du rock, qui a d’ailleurs combattu une dépendance aux drogues dans ces mêmes années, explique comment il a dépassé ce qui avait été demandé de lui lors d’une invitation à performer la chanson Honky Tonk Women avec les Rolling Stones dans un concert à Chicago.

C’est donc dans son autobiographie Me qu’il décrit l’incident et comment Keith Richards lui a par la suite pour lui indiquer que le groupe n’en était vraiment pas content. Comme le Daily Mail le rapporte, Elton John décrit l’événement comme suit, dans son livre : « I decided it was going so well, I’d stay on and jam along to the rest of their set, without first taking the precaution of asking the Stones if they wanted an auxiliary keyboard player. »

Il explique ensuite que, tout le long qu’il jouait, Keith Richards ne cessait de le regarder. À ce moment, Elton John s’imaginait que c’était parce qu’il était trop impressionné par comment il jouait et par sa merveilleuse idée improvisée. Il continue en écrivant que ce n’est qu’après un certain nombre de chansons qu’il a réalisé que l’expression sur le visage du guitariste n’était pas de l’admiration ou de l’appréciation musicale.

Il explique son départ de la scène comme suit : « I quickly scuttled off, noting as I went that Keith was still staring at me in a manner that suggested we’d be discussing this later, and decided it might be best if I didn’t hang around for the after-show party. »

L’autobiographie d’Elton John, qui couvrira d’anciennes batailles comme des plus récentes, telles que ses problèmes de consommation dans les années 1980 ou son combat contre le cancer de la prostate en 2017, paraîtra le 15 octobre prochain.

*

On se souvient tous de sa tournée d’adieu en 2018 qui s’était arrêtée à Montréal et Québec dont la vente de billets avait rendu plusieurs fans furieux.ses.

[Via NME]