Place Bell annonce enfin les 6 changements qui seront apportés suite aux problèmes du concert de The Killers

the killers place bell laval

the killers place bell laval

La Place Bell est dans l’actualité du Québec depuis samedi dernier alors que The Killers a donné un spectacle excellent, mais rempli de problèmes en lien avec le nouvel amphithéâtre.

Pannes de courant en plein spectacle, logistique déficiente et stationnement immobile pendant des heures. Au final, c’est les fans qui assistaient au concert qui ont été grandement pénalisés. Et ils ont ouvertement témoigné de leur mécontentement depuis.

Après avoir reçu un courriel d’excuses de la part d’Evenko plus tôt cette semaine, le président de Place Bell, Vincent Lucier, s’est entretenu avec La Presse concernant 6 changements qui seront apportés au nouvel aréna dans le futur.

Les points 5 et 6 sont assez aberrants à entendre. De mémoire de fan de musique/festivaliers, jamais il n’y a eu une panne (et même 3 pannes!) lors d’un concert aussi majeur. Blâmer l’équipe des Killers, qui donne des centaines de concerts par année, est quand même spécial.

Le point 6 avec les fontaines d’eau est aussi particulier. Comme si l’organisation de Place Bell avait eu besoin de plaintes pour constater que ce serait nécessaire d’avoir des fontaines d’eau dans leur amphithéâtre.

Place Bell Laval – 6 changements qui seront apportés en 2018

1. Revoir l’accès à l’amphithéâtre

« On a fait face à une succession de petits événements exceptionnels qui ont conduit à la tempête parfaite, se désole Vincent Lucier, président de la Place Bell. Météo peu clémente, routes enneigées, froid glacial… Le band The Killers lui-même a été pris dans la tempête, et est arrivé avec plusieurs heures de retard, ce qui a engendré un retard de l’ouverture des portes. On ne pourra pas inventer une nouvelle porte à la Place Bell, mais on peut ajouter des portiques d’entrée, et c’est ce qui va être fait pour les prochains spectacles du genre The Killers. Il faut trouver des façons pour accélérer l’entrée dans l’édifice. »

2. Repenser le stationnement

Le système de paiement a été revu, de sorte que les gens doivent payer leur billet de stationnement lorsqu’ils arrivent. Et non après le concert comme c’était le cas auparavant. Il y a aussi des navettes gratuites qui partent de l’hôtel de ville de Laval pour se rendre à la Place Bell les soirs d’événements.

3. Rendre la circulation plus fluide

« On compte maintenant sur une présence accrue des policiers autour de la Place Bell pour faire de la circulation active avant et après les matchs ou les événements, souligne M. Lucier. On a aussi changé la signalisation routière. Mercredi [lors du match du Rocket de Laval], ça prenait précisément 9 minutes pour faire le grand tour de la Place Bell, alors que ça a probablement pris autour de 45 minutes au show de The Killers. »

4. Améliorer la communication

Suite aux nombreuses critiques concernant la communication de la part d’Evenko, Vincent Lucier affirme : « On s’est assis d’urgence avec la Ville de Laval, la Cité de la culture et des sports et les policiers de Laval pour trouver ce qu’on pouvait faire de mieux. Je ne ferai pas de politique, mais c’est une responsabilité partagée. Dès dimanche, on a émis nos commentaires et nos excuses sur les réseaux sociaux, explique-t-il. Et dès le lendemain, tous les gens qui ont acheté un billet pour The Killers ont reçu un courriel les invitant à communiquer avec nous. Les gens ont été pris en charge le plus rapidement possible. Je suis désolé que des gens aient eu le sentiment d’être mal reçus. Ils vont constater que les choses seront mieux faites. On est là pour leur donner la meilleure expérience possible. »

5. Minimiser les problèmes techniques

« On s’est renseignés sur les coupures, et je peux vous dire que nos équipes d’électriciens et d’ingénieurs sont sur le dossier, commente M. Lucier. Dans un spectacle comme celui de The Killers, il y a de la technique qui appartient au building et de la technique qui appartient au band. Il y a deux équipements qui se connectent l’un à l’autre, il y a deux acteurs. On n’est pas là pour blâmer quelqu’un, on est là pour comprendre. Des audits ont été faits, des tests sont en route au moment où je vous parle. le risque zéro n’existe pas, comme dans n’importe quelle salle ».

6. Installer des fontaines d’eau

« C’est en train de se faire, ça s’en vient, assure le président de la Place Bell. C’est un édifice flambant neuf, on est dans la période de rodage. Il y a des choses qui s’ajoutent au compte-gouttes, et la fontaine d’eau fait partie de ces items-là, c’est sur la liste d’épicerie. C’est nouveau pour les usagers, c’est nouveau pour les employés, c’est de grosses structures, de grosses machines. On n’a pas la prétention de penser que c’est parfait. »

*

Ce sera à suivre dans les prochaines semaines. Le prochain concert à Place Bell est Above & Beyond le 3 février prochain.

Pendant ce temps, Pierre-Karl Péladeau n’aime vraiment pas la Place Bell et Evenko.

[Via La Presse]