La nouvelle mairesse Valérie Plante veut se conformer aux plaintes de Saint-Lambert concernant les festivals du Parc Jean-Drapeau

osheaga festival

osheaga festival

La Ville de Montréal et la nouvelle mairesse Valérie Plante veulent désormais se conformer aux plaintes de Saint-Lambert concernant les festivals qui se tiennent au Parc Jean-Drapeau.

Luc Ferrandez, l’élu de Montréal qui est responsable du Parc Jean-Drapeau, a affirmé que la cause de Saint-Lambert à propos du bruit était « crédible » et que leur intention était maintenant de se « conformer à la loi sur la Qualité de l’environnement ».

Il a également confirmé que la Ville de Montréal ne « veut plus recourir aux ordonnances pour aller au-delà des seuls de bruit comme c’était le cas lorsque le maire Denis Coderre était au pouvoir. »

On sait que le Saint-Lambert et Montréal se mènent une longue lutte depuis plusieurs années. En 2018, le Parc Jean-Drapeau doit accueillir au moins 4 festivals différents au mois de juillet et août : 77′ Montréal, Heavy Montréal, Osheaga ainsi qu’ÎleSoniq.

Luc Ferrandez mentionne que ceci n’emmènera pas nécessairement une baisse de volume :

« Dans les contrats de certains artistes, le nombre de décibels est inscrit. Alors il faut faire des choix. Il y a de grandes vedettes internationales qui ont ces exigences, alors il faudra faire le partage entre le respect des voisins, la nature de l’île et l’attraction touristique de ces iles ».

C’est la première fois en plusieurs années que la Ville de Montréal se montre plus flexible aux demandes de Saint-Lambert. Cette sortie de la ville a été grandement critiquée en ligne par plusieurs festivaliers qui s’inquiètent de la qualité et du niveau de son présents au PJD dans le futur. Reste à voir ce que cela voudra réellement dire et s’il y aura une différence audible pour les fans de musique qui visiteront le Parc Jean-Drapeau pour l’un ou l’autre des festivals à l’été 2018.

Pendant ce temps, voici toutes les rumeurs de Osheaga 2018.

 [Via La Presse]