bigbox_150

Cette nouvelle étude vient de prouver que la musique est aussi puissante que la drogue et le sexe

bigbox_150
Osheaga_99scenes
CHX_Retro50_99scenes_1

metal crowd

Une nouvelle étude des chercheurs de l’Université McGill, à Montréal, vient de confirmer que la musique donnait les mêmes effets que la drogue et le sexe.

Les chercheurs ont conclu que les mêmes mécanismes chimiques étaient utilisés par le cerveau lorsqu’on écoute de la musique où qu’il y ait consommation de drogue ou de plaisir sexuel.

C’est le professeur Daniel Levitin du département de psychologie de McGill qui arrive avec cette conclusion. Selon lui, c’est la première fois qu’ils arrivent à démontrer que “les opioïdes cérébraux interviennent directement dans le plaisir musical”.

L’étude a été menée sur plus d’une vingtaine de participants qui devaient choisir deux chansons qui suscitaient du plaisir pour eux. Les choix des participants passaient du Black Keys à Pink Floyd en allant à Ave Mariade Schubert.

Les chercheurs ont par la suite donné un médicament qui bloque les effets des opioïdes souvent utilisés pour soigner des toxicomanes. Même s’il s’agissait des chansons préférées des participants, ils ne ressentaient pas le même plaisir qu’à l’habitude. Tout cela parce que les opioïdes étaient bloqués.

Bref, l’étude vient de confirmer ce que plusieurs pensaient déjà. La musique est une drogue.

Pendant ce temps, cette nouvelle étude a prouvé que les gens qui allaient souvent dans des concerts vivaient une meilleure vie.

[Via La Presse]

Osheaga_99scenes
CHX_Retro50_99scenes_1
CHX_Retro50_99scenes_1