30 salles de spectacle du Québec, dont le MTELUS et l’Impérial de Québec, s’associent pour assurer leurs survies

Anti

Plusieurs salles de spectacle privées du Québec se sont associées pour assurer leur survie et encadrer leur plan de relance.

Ce regroupement porte le nom de l’Association des salles de spectacle indépendantes du Québec (ASSIQ). Elle comprend quelques-unes des salles de spectacle les plus connues du Québec, dont le MTELUS, l’Impérial de Québec, le Club Soda, l’Olympia, l’ANTI, l’Astral, le Théâtre Corona, le Vieux-Clocher de Magog, le Lion d’Or, le Théâtre Fairmount, le Zénith de Saint-Eustache, le Capitole de Québec et plusieurs autres.

On ne sait pas quand les concerts en salle vont reprendre. On parle de “plusieurs mois” encore. Et on ne sait pas quelles seront les mesures en place lorsque cette réouverture surviendra au Québec. Surtout pour les salles de 500 personnes et plus.

Le Journal de Montréal mentionne que des salles comme le Club Soda ou le Lion d’Or ont des frais fixes mensuels “d’environ 45 000$”. On parle de coûts énormes à absorber pendant encore plusieurs mois avant la réouverture.

Il est aussi question de la date d’annonce de réouverture. Les salles disent qu’elles auront besoin de quelques mois de préavis afin de booker les concerts, de les annoncer et d’assurer la mise en vente des billets.

Le regroupement mentionne que les salles seraient menacées de disparaître si le gouvernement n’intervient pas. L’ASSIQ demande 4 choses pour assurer sa survie :

-Une aide pour absorber les frais fixes

-Le maintien de la subvention salariale d’urgence

-Une annonce de réouverture plusieurs mois à l’avance  

-Une aide publique pour stimuler la demande  

*

Solutions

En entrevue au Journal de Montréal, Patrick Lévy, le propriétaire de l’Olympia de Montréal, a proposé quelques pistes de solutions sur la réouverture des salles. C’est intéressant de voir où est rendue la réflexion en lien avec cela.

-Spectacles avec une capacité réduite de la salle (Ex: 250 personnes qui auraient payées plus cher du billet)

-2 spectacles par soir du même artiste

-Interdire l’accès aux gens de 65 ans et plus qui sont plus à risque d’attraper le Coronavirus

-Prendre la température des fans à l’entrée de la salle

*

Bref, ce sera à suivre dans les prochains mois. Parce que les concerts recommenceront à un certain point. Et tout le monde aura besoin de salles de spectacle à ce moment.

Pendant ce temps, le premier concert rock avec distanciation sociale s’est déroulé en Amérique du Nord devant 239 personnes (VIDÉO).

[Via Journal de Montréal]